Auteur ou compositeur
Collaborateur
Diabate, Toumani
Description
1 disque compact
Résumé
Un parcours poétique de la terre du Mali aux racines du Bayou, jalonné par la douce mélancolie du kamale n'goni et les vibrations urbaines de Nicolas Repac. Marqué par la culture ancestrale des chasseurs mandigues, Abou Diarra est un joueur de n'goni (harpe guitare malienne) au parcours atypique et étrange. Formé par un maître virtuose et aveugle, connu sous le pseudonyme du "Vieux Kanté sans commentaire", il a sillonné pendant plusieurs mois les routes d'Abidjan-Bamako-Conakry à pied, accompagné de son seul instrument. Traversant les villages les plus réculés d'Afrique de l'Ouest comme les mégalopoles modernes, il y a puisé tour à tour des sons cachés traditionnels et des musiques urbaines contemporaines. Sa musique parle du voyage, de l'exil, du mouvement. Fasciné par le blues, le jazz, le reggae, il explore et cherche des harmoniques hors des gammes traditionnelles en ajoutant des cordes à son instrument, en expérimentant des techniques inspirées des grands du jazz et du blues, en utilisant son n'goni comme une guitare, une basse, une harpe ou une percussion, dans des balades silencieuses et nostalgiques ou des rythmes endiablés de bals poussières.
Liste des titres
Né nana
 
Koya blues
 
Djarabi
 
Tunga
 
Djalaba
 
Mogo djigui
 
Sougou mandi
 
Kamelen kolon
 
Abounicolas
 
Ma chérie
 
Labanko
 
Né nana (Radio edit)
 
Djarabai (Radio edit)
Lien
 
 
 
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires